Rechercher
  • Andréanne Tessier inf

Maudite St-Valentin!


La St-Valentin arrive! Cette fête sous le signe de l'Amour supposée nous apporter plaisir et bonheur. Cette fête qui fait rager les célibataires esseulés, stresser les amoureux qui espèrent en avoir fait assez et fulminer les amoureuses qui trouvent que ce n'est pas le cas. Cette fête à laquelle on reproche d'être purement commerciale et qu'on accuse de génocide pour tous ces arbres sacrifiés au profit de cartes mielleuses couvertes de cœurs.

Eh bien moi, cette fête-là, je l'aime. Parce que pour moi, la St-Valentin c'est la fête de l'Amour en général et donc, une magnifique occasion de serrer dans mes bras les gens que j'aime pour leur témoigner mon affection.


Je l'aime, parce que vu sous mon angle, la St-Valentin est une antagoniste du stress.


Dans la grisaille de février, alors que le soleil nous manque cruellement et que le froid tend à nous isoler dans le confort de notre chez nous, se love une fête qui favorise les câlins. Exactement ce dont nous avons besoin! Savez-vous pourquoi? Parce que lorsqu'on sert affectueusement une personne dans nos bras, on produit et libère une panoplie d'hormones bienfaisantes pour notre santé tant physique que psychologique. Parmi celles-là, nommons la sérotonine, un antidépresseur naturel, la dopamine qui nous pousse à voir les situations positivement, les endorphines qui nous procurent ce sentiment de bien-être après un exercice intense et la mère de toutes les hormones à câlin: l'ocytocine. Si nous étions dans un film d'ados américain, la reine du bal de la St-Valentin, ce serait elle. La longtemps négligée ocytocine qui passait inaperçue et à qui on n'accordait que peu d'importance, la croyant destinée uniquement à provoquer l'accouchement et à permettre l'allaitement. Jusqu'à ce qu'une équipe de chercheurs lui retire ses lunettes et sa queue de cheval pour dévoiler toute sa beauté. L'ocytocine provoque chez nous un sentiment d'apaisement et de bien-être, elle ralentit notre fréquence cardiaque, diminue notre pression artérielle et freine notre réponse au stress. Mais ce qui est fantastique, c'est que le contact affectueux déclenche sa production, alors qu'un de ses effets est de nous pousser vers les autres en toute confiance. C'est une boucle de dépendance au bien-être! Je fais un câlin, je me sens bien, j'ai envie de faire plus de câlins. La reine de la St-Valentin, je vous dis.


Vous n'êtes toujours pas convaincu? Sachez que des chercheurs américains ont prouvé que les câlins favorisent le système immunitaire et augmente notamment notre résistance au rhume. Oui, oui, vous avez bien compris, les câlins protègent du rhume. Plutôt pratique en plein mois de février!


Alors en ce 14 février, laisser de côté vos kleenex et vos excuses, et témoignez votre affection à ceux que vous aimez. Conjoint, parents, enfants, amis, animaux de compagnie, serrez-les sincèrement dans vos bras et laissez la reine du bal vous faire valser.

0 vue

Contact

41 Pierre-Bouchard

Lévis, Qc G6V 3L9

Tel: 418-838-5700

andreannetessierinf@gmail.com

  • Facebook

Inscrivez-vous à notre infolettre